Metis Publishing

 Chief-Chef Karole Dumont

   Métis Nation of Canada ~ Nation Métisse du Canada

By the People for the People ~ Par le Peuple pour le Peuple

Born in Mattawa, Ontario, I spent 16 years in Quebec before coming back to my birthplace. I now live in Ottawa, the very last place this country girl ever expected to live in! I am a bilingual Métis author, genealogist, historian, artisan, artist, public speaker, and retired public servant (HRSDC & INAC). As chief of the MNOC (formerly the CFMPC), I have pledged an oath to serve the Métis across Turtle Island to the best of my ability, through my knowledge, ethics, values, passion, and sheer determination.

Née à Mattawa, en Ontario, j’ai passé 16 ans au Québec avant de revenir au bercail. J’habite maintenant à Ottawa, le tout dernier endroit où une fille de la campagne comme moi s’attendait à vivre! Je suis une auteure, généalogiste, historienne, artisan, artiste, conférencier et fonctionnaire à la retraite bilingue métisse (RHDCC et AINC). En tant que chef de la NMDC (anciennement le CPPMC), j’ai faisserment de servir les Métis de L’Ile de la Tortue au mieux de mes capacités, grâce à mes connaissances, mon éthique, mes valeurs, ma passion et ma pure détermination.

A descendant of intrepid fur traders, explorers, soldiers, and French and Scottish pioneers and their indigenous spouses, I honor and strive to preserve their precious heritage. Among my earliest Métis ancestors were the children of the French and their Algonquin and Huron wives in New France (now Quebec) and Mi’kmaq in Acadia. In the 1790s, my ancestors pushed their fur-trading business westward, where they married mostly Ojibwa women. My ancestor Allan MacDonell and my Grant cousins were among the Métis involved in the confrontation at Seven Oaks, Manitoba. 

 

Une descendante d’intrépides commerçants de fourrures, d’explorateurs, de soldats, de pionniers français et écossais et de leurs conjointes autochtones, j’honore et je m’efforce de préserver leur précieux héritage. Parmi mes premiers ancêtres métis, il y avait les enfants des Français et leurs conjointes algonquines et huronnes en Nouvelle-France (aujourd’hui Québec) et les Mi’kmaq en Acadie. Dans les années 1790, mes ancêtres ont poussé leur commerce de fourrure vers l’ouest, où ils ont épousé principalement des femmes ojibwas. Mon ancêtre Allan MacDonell et mes cousins Grant faisaient partie des Métis impliqués dans la confrontation à Seven Oaks (Sept Chênes), au Manitoba. 

When the fur trade wars between their beloved North West Company and the Hudson Bay Company led to a merger, some of my ancestors returned to Lower Canada. Some formed a Métis community in Mattawa, Ontario, others returned to Montreal and others settled elsewhere on the continent. My ancestors Pierre Narcisse Dorion (aka Lorion) & Cecile Mawishk MacDonell, a Scot-Ojibwa Métis, were among the first founders of Mattawa, where they were married by Father Bellefeuille in June 1837 (Their marriage was the first on records in that mission). Pierre and Cecile are considered a cornerstone of Mattawa; a Métis and Algonquin Community nestled at the meeting of the Ottawa and the Mattawa Rivers. The trading post where they lived is no longer part of Explorers Point, but I visit the site every year to reconnect to my many ancestors who beached their canoes on that shore over the centuries.

Lorsque les guerres de la traite des fourrures entre leur bien-aimée Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la Baie d’Hudson ont mené à une fusion, certains de mes ancêtres sont revenus au Bas-Canada. Certains ont formé une communauté métisse à Mattawa, en Ontario, d’autres sont revenus à Montréal et d’autres se sont installés ailleurs sur le continent. Mes ancêtres Pierre Narcisse Dorion (alias Lorion) et Cecile Mawishk MacDonell. une Métisse Ecossaise-Ojibwa, ont été parmi les fondateurs Métis à Mattawa, où ils ont été mariés par le père Bellefeuille en juin 1837 (leur mariage a été le premier enregistré sur cette mission). Pierre et Cécile sont considérés comme une pierre angulaire de Mattawa; une communauté métisse et algonquine nichée à la rencontre des rivières Ottawa et Mattawa. Le poste de traite où ils vivaient ne fait plus partie de la Pointe des Exploreurs, mais je visite le site chaque année pour renouer avec mes nombreux ancêtres qui ont échoué sur ce rivage au fil des siècles.

      From an early age and for most of my adult life, I have been involved in Métis history, topics, and causes, serving in various capacities, always seeking to assert Métis identity and rights across the country. My intolerance for racism and discrimination led me to the creation of the CPPMC with 19 other leaders who are equally committed to ensuring the justice and recognition of all Métis on Turtle Island. Although duly elected Chief of the CPPMC (now the MNOC) following the 2018 amalgamation, I consider my role as that of equality in the Circle, not superior. I firmly believe in justice, respect, honor, integrity, and especially the power of the people.

 

Dès mon plus jeune âge et pour la majeure partie de ma vie d’adulte, j’ai été impliqué dans l’histoire, les sujets et les causes des Métis, servant à divers titres, cherchant toujours à affirmer l’identité et les droits des Métis à travers le pays. Mon intolérance au racisme et à la discrimination m’a amené à créer le CPPMC avec 19 autres dirigeants qui sont également déterminés à assurer la justice et la reconnaissance de tous les Métis de l’île Turtle. Bien que dûment élu chef du CPPMC (maintenant le MNOC) à la suite de la fusion de 2018, je considère mon rôle comme celui de l’égalité dans le Cercle, pas supérieur. Je crois fermement à la justice, au respect, à l’honneur, à l’intégrité et surtout au pouvoir du peuple.

      Having benefited from the teachings of highly respected Elders and spiritual guides, I became a dedicated ambassador for the Métis people. It’s not surprising that my passion for history and genealogy often find their ways in my many historical novels and children’s stories. I share my spirituality and teachings with children, adults and seniors throughout my travels on Turtle Island, preferably by motorcycle. Although I follow the traditions and ceremonies of my Aboriginal ancestors, I respect and celebrate the cultural and traditional differences of Aboriginal and non-Aboriginal peoples, and welcome everyone into the Circle. Like my native ancestors, I follow the Seven Sacred Teachings, or Seven Natural Laws (sometimes called Seven Truths or Seven Gifts): Love, Respect, Humility, Courage, Truth, Wisdom, and Honesty, which I consider to be the base of life and healthy spirituality.

 

Ayant bénéficié des enseignements des Anciens, des Sages, et de guides spirituels hautement respectés, je suis devenue une ambassadrice dévouée du peuple métis. Ce n’est donc pas surprenant que ma passion pour l’histoire et la généalogie trouve souvent son chemin dans mes nombreux romans historiques et contes pour enfants. Je partage ma spiritualité et mes enseignements avec les enfants, les adultes et les ainés tout au long de mes voyages sur L’Ile de la Tortue, de préférence en moto. Bien que je suive les traditions et les cérémonies de mes ancêtres autochtones, je respecte et célèbre les différences culturelles et traditionnelles des peuples autochtones et non autochtones, et souhaite la bienvenue à tout le monde dans le cercle. Comme mes ancêtres natifs, je suis les Sept Enseignements Sacrés, ou Sept Lois Naturelles (parfois appelées Sept Vérités ou Sept Cadeaux): Amour, Respect, Humilité, Courage, Vérité, Sagesse et Honnêteté, que je considère comme la base de la vie et une spiritualité saine.