Metis Publishing

Genealogist, Historian, Knowledge Keeper and darned proud of it!

My passion for research is almost as old as I am. I built my first family tree early in my teenage years. The insatiable need to know whose footsteps I walk in will never go away, that is one thing I am certain of because it seems that regardless of how much information I discover, there seems to be twice as much yet to be discovered, let alone documented. One life is not enough to preserve our people’s history, genealogies, culture, languages, and traditions. I truly hope that a lifelong research will be preserved by the next generation and built upon.

Thousands of records, research papers, books, reports, genealogies, historical accounts landed on my desk throughout my life. I have lost count of all the sleepless nights spent saying, “I will look for one more record then go to bed”… then the sun rises and it’s time to go to work… LOL!  I know at this point that thousands of people will chuckle, because they’ve done the same. No one said that research is easy, and no one was better at hiding their tracks than our Métis ancestors, especially in Eastern Canada. They were true geniuses in that regard. Sadly, it was for survival reasons. I feel that it is my duty to bring their stories out in the open and to give them a voice, after centuries of forced silence.  

What makes a good Genealogist, Historian, Knowledge Keeper?  Determination, integrity, refusal to give up or to accept someone’s unsubstantiated conclusion. I was blessed throughout the years with meeting amazing researchers who feel as I do that freeing the real history is imperative to avoid the silencing of our ancestors’ voices, the fall of their existence into oblivion. Without the sacrifices and hard work of our forebearers, we would not be blessed with the life we have today.

So what makes a good researcher? I invite you to visit the genealogy research guidelines on our MNOC website: https://mnoc.ca/english/registry/genealogy/

Happy research!  

Généalogiste, historienne, gardienne du savoir et super fière de l’être!

Ma passion pour la recherche est presque aussi vieille que moi. J’ai construit mon premier arbre généalogique au début de mon adolescence. Le besoin insatiable de savoir sur les traces de qui je marche ne disparaîtra jamais, c’est une chose dont je suis certaine car il semble que, quelle que soit la quantité d’informations que je découvre, il semble y en avoir deux fois plus à découvrir, et surtout à documenter. Une seule vie ne suffit pas pour préserver l’histoire, la généalogie, la culture, les langues et les traditions de notre peuple. J’espère vraiment qu’une recherche d’une vie entière sera préservée et développée par la prochaine génération.

Des milliers de documents, rapports de recherche, livres, histoires, généalogies, récits historiques ont atterri sur mon bureau tout au long de ma vie. J’ai perdu le compte de toutes les nuits blanches passées à dire: « Je vais chercher pour un document de plus puis je vais me coucher »… puis le soleil se lève et il est temps d’aller travailler… LOL! Je sais à ce stade que des milliers de personnes riront parce qu’ils ont fait la même chose. Personne n’a dit que la recherche était facile, et personne ne savait mieux cacher leur identité que nos ancêtres métis, surtout dans l’Est du Canada. Ils étaient de vrais génies à cet égard. Malheureusement, c’était pour des raisons de survie. J’ai le sentiment qu’il est de mon devoir de sortir leurs histoires au grand jour et de leur donner une voix, après des siècles de silence forcé.

Qu’est-ce qui fait un bon généalogiste, historien, gardien des connaissances? Détermination, intégrité, refus d’abandonner ou d’accepter la conclusion sans fondement d’une personne. Au fil des ans, j’ai eu la chance de rencontrer des chercheurs extraordinaires qui sont d’accord avec moi que libérer l’histoire réelle est impératif pour éviter le silence des voix de nos ancêtres, la chute de leur existence dans l’oubli. Sans les sacrifices et le travail acharné de nos ancêtres, nous ne serions pas bénis de la vie que nous avons aujourd’hui.

Alors, qu’est-ce qui fait un bon chercheur? Je vous invite à visiter notre page de généalogie sur notre site web de la NMDC pour de l’information et des conseils sur la recherche:   https://mnoc.ca/francais/registre/genealogie/

Bonne recherche!